Photo Diminuer l'empreinte écologique de son activité sportive

Diminuer l'empreinte écologique de son activité sportive

Nous vivons dans un monde où l'environnement est infecte de par les différentes sortes de pollution. Nous avons nous-même causé ce dégât à travers nos activités quotidiennes. Effectivement, nos habitudes sont parfois remplies de facteurs néfastes à notre espace de vie, nos activités sportives en font partie. Pour offrir un monde meilleur aux générations futures, il faudrait commencer par diminuer l'empreinte écologique de nos activités sportives.

Les empreintes écologiques laissées par les activités sportives

Pratiquer du sport est bon pour notre santé mais pas souvent pour celle de notre planète, malheureusement. Il faut être clair, ce n'est pas le sport en soi qui détruit l'environnement mais c'est le sportif qui n'adopte pas les bons gestes. Dans ce contexte, il convient de dénoncer en premier lieu les évènements sportifs qui ont des impacts écologiques négatifs de par les moyens qu'ils utilisent.

Lors d'une randonnée en forêt ou montagne, marcher dans des zones hors circuits peut porter atteinte à certaines espèces animales et végétales. Des passages bruyants peuvent perturber la sérénité et le rythme de vie des habitants de cette paisible forêt. Pour couronner le tout, on laisse nos marques par nos déchets qui sont loin d'être biodégradables.

Le plus triste est qu'après notre passage, la nature et l'environnement sont marqués à jamais. La beauté de notre jolie planète est ainsi mise en péril. Malgré la volonté de certains à préserver l'environnement par les reboisements, la mise sous divers statuts de protection, un travail titanesque reste encore à faire pour restaurer les dégâts causés par l'humanité sur la nature.

Les dispositions à prendre pour diminuer son empreinte

Pour protéger l'écosystème, il faut adopter les bonnes attitudes dans la pratique sportive. Effectivement, certains sports peuvent être néfastes à l'environnement. Pour la préservation du patrimoine naturel, optez pour des matériels avec une certification écologique.

Pendant une randonnée, il faut juste marcher et suivre le balisage du circuit. Il faut éviter de toucher à la faune et à la flore. Aucune marque ne doit être laissée sur les arbres tout comme aucune cueillette ne doit être entreprise. Il faut se priver de donner des aliments aux animaux de la forêt, ils ont déjà leur ration à leur portée.

Les déchets doivent être ramassés et ramenés chez soi. Par ailleurs, il n'y a de plus dangereux que les feux de forêts. Aussi, évitez d'en allumer en dehors des zones de camping. En outre, les recyclages sont toujours de bons gestes en faveur de l'environnement à l'exemple des balles de tennis en sols sportifs.

Les sports les plus polluants

Le golf, de par sa grande étendue de gazons, consomme une quantité importante d'eau et de produits chimiques pour son installation et son entretien. Maintenir le bon état d'un aussi grand espace nécessite l'utilisation d'une grande quantité d'engrais chimiques et de pesticides qui entravent l'environnement.

Le tennis engendre beaucoup de déchets du fait de la quantité de balles utilisées chaque année. Rien que dans l'hexagone, on compte plus de 14 millions de balles utilisées par an. Pourtant, une balle de tennis met au moins deux ans pour se dégrader.

Les sports mécaniques englobant les formules 1, les courses de motos ou de voitures sont les moins respectueux de l'environnement. En effet, les moteurs et les carburants sont classés parmi les premiers en pollution atmosphérique.